NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--La société californienne de cybersecurité CrowdStrike (CRWD) a réalisé une entrée en fanfare sur le Nasdaq mercredi, son cours de Bourse s'envolant de 71% lors de sa première séance de cotation à la faveur de l'appétit des investisseurs pour les éditeurs de logiciels professionnels.



Le spécialiste des solutions de sécurité informatique basées dans le cloud avait fixé son prix d'introduction à 34 dollars par action, au-dessus de la fourchette initiale comprise entre 28 dollars et 30 dollars. Ce prix d'introduction, qui valorisait le groupe à hauteur de 6,8 milliards de dollars, doit lui permettre de lever 612 millions de dollars en cas d'exercice de l'option de surallocation.



Le titre a clôturé mercredi à 58 dollars après avoir touché 64,55 dollars en séance.



CrowdStrike est notamment connu pour avoir révélé que deux groupes liés aux services de renseignement russes avaient piraté le comité national démocrate au cours de la campagne présidentielle américaine de 2016.



Cette opération confirme la bonne dynamique des introductions en Bourse de sociétés technologiques aux Etats-Unis, après les appels au marché de plusieurs grands noms de la "tech" comme Uber Technologies, Lyft et Pinterest.



Toutes ces introductions ne se sont pas soldées par des succès éclatants, plusieurs titres s'étant essoufflés après leurs débuts très attendus à Wall Street. Mais les éditeurs de logiciels professionnels semblent jouir des faveurs du marché, à l'image Zoom Video Communications et PagerDuty, dont les cours ont continué à progresser bien après leur IPO.



Plusieurs sociétés de sécurité informatique se sont récemment introduites en Bourse: Tufin Software Technologies a fait ses débuts à Wall Street cette année, à la suite de Carbon Black, Zscaler et Tenable Holdings l'année dernière.



Valorisée à seulement 3 milliards de dollars l'année dernière, CrowdStrike a dégagé un chiffre d'affaires de 219,4 millions de dollars au cours de son dernier exercice, contre 92,5 millions de dollars de revenus affichés un an auparavant. Sa perte nette s'est légèrement creusée sur la période, à 140,1 millions de dollars, contre 135,5 millions de dollars.



-Alexander Davis et Tomio Geron, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



June 12, 2019 17:13 ET (21:13 GMT)




Copyright (c) 2019 Dow Jones & Company, Inc.
Bank of America (NYSE:BAC)
Historical Stock Chart
From Aug 2020 to Sep 2020 Click Here for more Bank of America Charts.
Bank of America (NYSE:BAC)
Historical Stock Chart
From Sep 2019 to Sep 2020 Click Here for more Bank of America Charts.