Le programme de dosage de Phase 2 a permis d'obtenir un taux de réponse global encourageant et des effets durables du traitement chez les patients lourdement prétraités atteints de lymphome de Hodgkin récidivant ou réfractaire

Le profil d'innocuité de Phase 2, y compris l'incidence du syndrome de Guillain-Barré, est conforme à celui de la Phase 1

ADC Therapeutics SA (NYSE: ADCT), une société biotechnologique en phase commerciale qui élabore de nouveaux conjugués anticorps-médicament (CAM) destinés au traitement des tumeurs solides et hématologiques, a annoncé aujourd'hui que les résultats provisoires actualisés de l'essai clinique pivot de Phase 2 en cours sur le camidanlumab tésirine (Cami) chez des patients atteints de lymphome hodgkinien récidivant ou réfractaire ont fait l'objet d'une présentation orale (Résumé 075) lors de la 16e conférence internationale annuelle consacrée au lymphome malin (ICML). L'étude pivot de Phase 2 vise à soutenir le dépôt d'une demande d'autorisation de mise sur le marché.

"Les résultats provisoires de notre essai pivot en cours de Phase 2 portant sur Cami en tant qu'agent unique pour le traitement des patients atteints de lymphome de Hodgkin récidivant ou réfractaire démontrent qu'un nombre significatif de patients ressentent les effets durables du traitement," a affirmé Jay Feingold, MD, PhD, vice-président principal et directeur médical chez ADC Therapeutics. "Au cours de la Phase 2, nous avons utilisé le programme de dosage optimal de Phase 1 basé sur l'activité et la tolérabilité. Nous sommes encouragés par les données provisoires qui montrent que la durée de réponse médiane n'a pas été atteinte. Nous observons également que l'incidence du syndrome de Guillain-Barré au cours de la Phase 2 est conforme à celle de la Phase 1. Nous sommes impatients de fournir de nouvelles mises à jour relatives à ce programme pivot, alors que les données globales relatives au taux de réponse et à la durée de la réponse continuent d'évoluer," a-t-il poursuivi.

Cami est en cours d'évaluation dans le cadre d'un essai clinique multicentrique, ouvert, à volet unique, de Phase 2, réalisé auprès de 117 patients atteints de lymphome de Hodgkin récidivant ou réfractaire ayant reçu ≥3 traitements antérieurs (≥2 traitements s'ils sont inéligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH), y compris un traitement antérieur au brentuximab védotine et inhibiteur du point de contrôle. Les données provisoires incluent 101 patients évaluables qui ont participé à l'étude pendant - en moyenne - 5,1 mois. Les patients étaient lourdement prétraités avec - en moyenne - 6 traitements systémiques antérieurs.

Les données clés présentées lors de la conférence ICML par Pier Luigi Zinzani, MD, PhD, de l'IRCCS Azienda Ospedaliero-Universitaria di Bologna Istituto di Ematologia "Seràgnoli" et du Dipartimento di Medicina Specialistica, Diagnostica e Sperimentale Università di Bologna, de Bologne, en Italie, sont les suivantes:

  • Le taux de réponse global était de 66,3% (67 patients sur 101 patients), avec un taux de réponse complète de 27,7% et un taux de réponse partielle de 38,6%
  • La durée de réponse médiane n'a pas été atteinte
  • Aucun nouveau signal d'alarme n'a été identifié. Les événements indésirables de grade ≥3 les plus courants, apparus sous traitement chez ≥5% des patients étaient l'hypophosphatémie (7,7%), l'éruption maculopapuleuse (6,8%), la thrombocytopénie (6,8%), l'anémie (6,0%) et la lymphopénie (6,0%)
  • À ce jour, neuf patients (7,7%) ont pu subir une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) après un traitement par Cami
  • 7 patients sur 117 (6,0%) ont développé le syndrome de Guillain-Barré/ Polyradiculopathie (chiffre conforme à l'incidence chez les patients atteints de lymphome de Hodgkin dans l'essai de Phase 1)

"Les patients atteints de lymphome de Hodgkin récidivant ou réfractaire qui ont échoué à plusieurs traitements antérieurs tels le brentuximab védotine et un blocage de PD-1 possèdent des options thérapeutiques limitées," a déclaré le Dr Zinzani. "L'activité antitumorale et le profil d'innocuité de Cami continuent de démontrer que ce nouvel ADC ciblé par le CD25 possède le potentiel de répondre aux besoins non-satisfaits des patients lourdement prétraités," a-t-il ajouté.

À propos du camidanlumab tésirine (Cami)

Camidanlumab tésirine (Cami, anciennement ADCT-301) est un conjugué anticorps-médicament (CAM) composé d'un anticorps monoclonal qui lie le CD25 (HuMax®-TAC, sous licence de Genmab A/S), conjugué à la charge utile du dimère de la pyrrolobenzodiazépine (PBD), la tésirine. Une fois lié à une cellule exprimant CD25, l'ADCT-301 est internalisé dans la cellule où les enzymes libèrent l'ogive à base de PBD, qui tue la cellule. Ceci s'applique aux cellules tumorales exprimant CD25, et également aux Tregs exprimant CD25. La libération intratumorale de son ogive PBD peut également provoquer la mort des cellules tumorales voisines et il a également été démontré que les PBD induisent la mort immunogène des cellules. Toutes ces propriétés de Cami pourraient renforcer l'activité antitumorale à médiation immunitaire.

Cami est évalué dans le cadre d'un essai clinique pivot de phase 2 chez des patients atteints de lymphome de Hodgkin récidivant ou réfractaire, et dans le cadre d'un essai clinique de phase 1b, en monothérapie et en association avec le pembrolizumab dans le traitement des tumeurs solides.

À propos d’ADC Therapeutics

ADC Therapeutics (NYSE: ADCT) est une société biotechnologique en phase commerciale améliorant la qualité de vie des patients atteints de cancer grâce à ses conjugués anticorps-médicament (CAM) ciblés de nouvelle génération. La Société s'appuie sur sa technologie CAM exclusive, basée sur les PBD, pour transformer le paradigme thérapeutique pour les patients atteints d'affections malignes hématologiques et de tumeurs solides.

Le CAM ZYNLONTA™ (loncastuximab tésirine-lpyl) ciblant le CD19 d'ADC Therapeutics est approuvé par la FDA pour le traitement du lymphome diffus à grandes cellules B, récidivant ou réfractaire, après au moins deux modèles de thérapies systémiques. ZYNLONTA fait également l'objet d'essais cliniques en phase avancée en association avec d'autres agents. Le camidanlumab tésirine (Cami) est en cours d'évaluation dans un essai clinique en phase avancée pour le lymphome hodgkinien récidivant ou réfractaire et dans un essai clinique de Phase 1b pour diverses tumeurs solides avancées. Outre le ZYNLONTA et le Cami, la Société dispose de multiples CAM basés sur des PBD en cours de développement clinique et préclinique.

ADC Therapeutics est basé à Lausanne (Biopôle), en Suisse, et exerce ses activités à Londres, dans la Baie de San Francisco et dans l'Etat du New Jersey. Pour en savoir plus, veuillez consulter https://adctherapeutics.com/ et suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

ZYNLONTA™ est une marque commerciale d'ADC Therapeutics SA.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Investisseurs Eugenia Litz ADC Therapeutics Eugenia.Litz@adctherapeutics.com +44 7879 627205

Amanda Hamilton ADC Therapeutics amanda.hamilton@adctherapeutics.com +1 917-288-7023

Médias européens Alexandre Müller Dynamics Group amu@dynamicsgroup.ch +41 (0) 43 268 3231

Médias américains Annie Starr 6 Degrees astarr@6degreespr.com +1 973-768-2170

ADC Therapeutics (NYSE:ADCT)
Historical Stock Chart
From Sep 2021 to Oct 2021 Click Here for more ADC Therapeutics Charts.
ADC Therapeutics (NYSE:ADCT)
Historical Stock Chart
From Oct 2020 to Oct 2021 Click Here for more ADC Therapeutics Charts.